(Blog) Le nouveau combat du logiciel libre

La migration vers l’infonuagique ne sera pas arrêtée demain matin. Cette nouvelle tendance technologique s'installe pour de bon. Elle se sépare de plus en plus des mouvements de fond pour devenir la norme. C’est une occasion rêvée pour le logiciel libre. Devant plus d’autonomie et de liberté dans les infrastructures, les entreprises ont le choix de nouvelles solutions. Par contre, ce n’est pas la volonté des GAFAM. Ils veulent offrir des services intégrés, des interfaces de programmation et imposer leur vision de l’infonuagique derrière un logiciel vendu en tant que service. Ce logiciel est souvent basé sur une technologie libre. Mais, petit à petit, une couche privative vient l’enrober et servirait, selon les géants, à nous simplifier la vie. C’est surtout pour simplifier la dépendance envers leurs produits et pouvoir mettre la main sur vos données.

Il ne faut pas laisser cette nouvelle vague de prétendue simplicité prendre le dessus. Nos efforts des années passées à s’assurer du respect de standards établis et de l’interopérabilité doivent porter fruit. Dans le développement de services basés sur le web, les entreprises se doivent d’être sur leurs gardes et de vouloir maintenir le maximum de contrôle sur les technologies qu’elles utilisent.

Il sera bientôt le temps de réfléchir sur l’avenir du logiciel libre. Est-ce qu’on veut favoriser une diversité de solutions, qui permettent de trouver chaussure à son pied, mais peut parfois semer la confusion? Veut-on plutôt travailler à l’élaboration d’interfaces libres, normalisées et accessibles aux solutions libres les plus populaires sur le marché? Ce sont d'excellentes questions à se poser!

Librement,

François Pelletier

 

Image: #bcmuc 2017 par giesing publié sous licence CC-BY

p.s.: ce blog représente ma position personnelle et non celle de FACiL

Vus : 660
Publié par FACIL : 653